Comparez et obtenez votre crédit au meilleur taux

Prêt immobilier avec un apport de 20.000 euros : quelles solutions ?

18/10/2018

Un apport de 20.000 euros dans le cadre d’un prêt immobilier est un atout pour l’emprunteur. Il permet notamment d’emprunter une somme d’argent moins importante pour acquérir son logement. Encore faut-il pour cela procéder à un calcul précis de la durée de remboursement et du taux proposé. D’un autre côté, l’apport est une garantie pour les banques car il apporte une valeur ajoutée au dossier de financement. Les frais liés à la mise en place du dossier seront d’ores et déjà couverts. Il s’agit des frais de dossier, des frais de garantie, des honoraires du notaire en cas de prêt immobilier avec hypothèque. D’autre part, disposer d’un apport permet aussi de bien négocier le taux d’emprunt.

Tout savoir sur l’apport personnel

Lors de la constitution d’un dossier de crédit, l’apport personnel vient s’ajouter aux pièces nécessaires. Il s’agit d’une somme d’argent apportée par l’emprunteur et qui va compléter le montant emprunté. La banque est ainsi soulagée d’une partie du financement, mais surtout elle va être assurée que les différents frais seront couverts grâce à celle-ci. Car de manière générale, les banques refusent de prêter une somme qui dépasse la valeur du bien acheté. C’est donc pour elles une garantie car l’emprunteur investit au départ, ce qui prouve son sérieux mais aussi sa capacité d’épargne. Même si l’apport n’est pas strictement obligatoire dans le cadre d’un crédit immobilier, il est un atout non négligeable pour obtenir de bonnes conditions de crédit. Dans certains cas d’acquisition immobilière, notamment dans le cadre d’un investissement ou d’une résidence secondaire, l’apport personnel n’est pas nécessaire.

Il n’y a pas de règle précise quant à l’apport minimum à apporter pour souscrire à un emprunt immobilier. Cependant de manière générale, l’apport doit être au moins égal à 10% du montant emprunté. Cela signifie que si l’emprunteur dispose de 20.000 euros, le montant maximal qu’il peut emprunter sera de 200.000 euros. Il ne s’agit que d’une base et chaque banque ou établissement de crédit possède ses propres règles et critères d’octroi. Il peut aussi arriver que l’organisme prêteur exige 40% d’apport personnel pour accorder un crédit immobilier sur un bien, car la conjoncture et la situation géographique l’exigent. Si l’on veut parler d’apport personnel idéal, le pourcentage à citer est 30%. Un apport important permet également de mieux gérer son taux d’endettement, ce qui permet soit d’emprunter une somme plus importante, soit de choisir une durée de remboursement plus courte en augmentant le montant des mensualités.

L’apport peut provenir de plusieurs sources, soit en premier lieu de l’épargne de l’emprunteur, comme le PEL ou le CEL, mais pas seulement. Une dotation ou un héritage peuvent également servir à un apport, tout comme un emprunt à un proche, un prêt-relais ou une participation d’entreprise. En tout état de cause, même si l’emprunteur dispose d’un apport, il faudra veiller à présenter un dossier solide avec un emploi stable et des revenus réguliers, tout comme une situation financière saine avec des comptes bancaires bien tenus. A savoir également que l’absence d’apport personnel va non seulement augmenter le coût total du crédit mais aussi le taux d’intérêt obtenu.

L’importance du profil d’emprunteur

Selon son profil, un demandeur de crédit immobilier pourra emprunter une somme d’argent plus ou moins importante. Son montant va dépendre des revenus, de l’apport et de la situation personnelle. Le profil d’un jeune emprunteur aux revenus même modestes n’est pas forcément défavorable. Bien au contraire, les banques et organismes de crédit pourront considérer que ce type de profil de primo-accédant présente un potentiel d’épargne et de future progression professionnelle, c’est pourquoi ils ont tendance à lui accorder un prêt immobilier. Etre un jeune couple en activité est là encore un atout considérable car les revenus sont multipliés par deux.

20.000 euros d’apport, c’est ce qu’un emprunteur au profil standard peut présenter d’après les établissements financiers. Il s’agit d’un foyer disposant de revenus se situant entre 30.000 et 40.000 euros et qui pourront alors bénéficier d’un taux d’intérêt plus attractif. Là encore un couple au profil standard pourra espérer des conditions meilleures pour signer une offre de crédit.

Un profil d’emprunteur avec des revenus compris entre 60.000 et 80.000 euros et un apport très important, entre dans une catégorie plus rare, dit profil patrimonial. Celui-ci pourra prétendre à des conditions de taux d’emprunt  avoisinant les 1% environ, mais cela ne concerne qu’une certaine catégorie de foyers aux revenus supérieurs à la moyenne. Enfin et encore au-delà de ce profil, se trouve l’investisseur qui pourra lui aussi prétendre à des conditions extrêmement favorables en termes de taux d’intérêt.

L’emprunt immobilier possible avec 20.000 euros d’apport

Les baisses successives des taux d’intérêt ces dernières années ont considérablement fait baisser le montant de l’apport qu’un ménage doit apporter pour accéder à la propriété. Ainsi, si en 2014 il fallait encore compter apporter 70.000 euros pour acheter un bien immobilier, ce chiffre est tombé à 58.000 euros en 2015 et 21.000 euros en 2016 , c'est-à-dire un chiffre quasiment divisé par trois. Les emprunteurs ne disposant pas d’un gros apport sont donc largement les bienvenus sur le marché.

Il est très important au préalable avant toute demande de crédit immobilier, d’établir une enveloppe financière de prix d’acquisition à ne pas dépasser. Un achat d’un bien se situant à Paris ou en région parisienne, en province ou carrément à la campagne n’est pas identique et demande un apport différent quoiqu’il en soit.

L’emprunteur qui dispose d’une capacité d’épargne, c'est-à-dire qu’il réussit à mettre de l’argent de côté malgré des revenus moyens, aura plus de faveur aux yeux d’une banque et d’un organisme de crédit qu’un demandeur qui se retrouve en débit avant tous les fins de mois, même s’il gagne bien sa vie. De plus, cette capacité à faire des économies a tout intérêt à perdurer une fois le crédit immobilier demandé, d’où l’importance de jouer sur le montant de la mensualité.

Pour connaitre le montant idéal à emprunter avec 20.000 euros d’apport personnel  il est vivement conseillé de faire une simulation en ligne. Celle-ci va permettre de mettre à plat la situation financière de l’emprunteur, avec d’un côté ses revenus, ses charges, son taux d’endettement et son reste à vivre, de l’autre la durée de remboursement choisie, dont va ensuite découler le taux d’intérêt. Un seul point d’écart de taux entre deux offres différentes entraine une différence sur le montant du crédit, peu importe la nature du bien immobilier (maison, appartement, garage, terrain, etc.).

Il est un fait sur le marché du crédit que plus l’apport personnel est important et meilleures seront les conditions d’emprunt. Cela signifie que l’emprunteur pourra bénéficier d’un taux plus bas, de frais de dossier annulés ou réduits, d’un octroi plus rapide, etc. Comme dit plus haut, l’apport est en effet un élément rassurant pour les organismes de crédit et il prouve la capacité d’épargne. La somme de 20.000 euros pour un apport de crédit immobilier est considérée  sur le marché comme un bon apport ; le plus important est qu’elle corresponde à 20%, voire au moins 10% du montant de l’achat immobilier souhaité.