Comparez et obtenez votre crédit au meilleur taux

Comment obtenir un crédit de trésorerie pour particulier ?

04/09/2018

Les aléas de la vie font que parfois un ménage a un besoin urgent de trésorerie. Il s’agit d’une somme d’argent disponible rapidement afin de pouvoir répondre à une nécessité spontanée, mais aussi pour concrétiser un rêve comme un mariage, des travaux ou un voyage. L’emprunteur peut alors se tourner vers le prêt personnel, qui est une manière efficace et rapide d’obtenir des fonds. De plus, la souscription à ce type de crédit permet de ne fournir aucun justificatif d’utilisation du montant emprunté. Pratique et confortable pour disposer rapidement d’un montant dédié à un nouveau projet de vie !

1
Définition du prêt personnel

Définition du prêt personnel

Le prêt personnel fait partie de la catégorie des crédits à la consommation. Une caractéristique de ce type de crédit est qu’il est non affecté, c'est-à-dire qu’il n’est destiné à aucun achat en particulier. La destination de la somme empruntée n’a donc pas besoin d’être connue par l’établissement bancaire qui accorde le prêt, et aucun justificatif (bon de commande, facture, devis) ne doit être présenté par l’emprunteur. Le prêt personnel répond le plus souvent à un besoin de trésorerie du ménage, et peut financer l’achat d’un bien de consommation, d’un service ou d’une prestation diverse. Le crédit de trésorerie permet aussi de ne pas utiliser son épargne ou d’attendre des années avant de pouvoir concrétiser un projet.

Les liquidités sont disponibles rapidement et les modalités du prêt (montant des mensualités, durée, taux d’intérêt) sont fixés par un contrat et varient en fonction de l’établissement financier prêteur. Le montant maximum d’un prêt personnel est de 75.000 euros pour une durée de remboursement maximale de 5 ans (7 ans si l’organisme prêteur accepte). Le taux d’intérêt est fixe et varie en fonction de la somme empruntée, de la durée de remboursement et du taux d’usure établi par la Banque de France. Le montant des mensualités est donc défini dès le début de la durée de vie du crédit et l’échéancier est connu à l’avance. La mensualité, qui comprend donc une part du capital emprunté et les intérêts, est constante jusqu’à la fin de remboursement du prêt personnel.

2
Le Code de la consommation pour l’offre de crédit

Le Code de la consommation pour l’offre de crédit

La loi Lagarde du 1er juillet 2010 a été instituée pour la protection des consommateurs. Dans le cadre de la souscription à un crédit, les banques et organismes prêteurs ont l’obligation de fournir un formulaire complet comprenant toutes les informations et modalités relatives au prêt qu’ils proposent. Celles-ci sont valables pendant toute la durée du contrat et ne peuvent en aucun cas être modifiées. Afin de renforcer l’information du consommateur et de clarifier l’offre de crédit, certains éléments doivent y figurer obligatoirement. Il s’agit d’informer du type de crédit souscrit, du montant total emprunté et de la durée du contrat.

D’autre part, le formulaire d’informations devra renseigner les conditions de remise des fonds. Un échéancier comprenant le montant des mensualités et leur nombre devra également être fourni. Enfin, le taux nominal, le TAEG (taux annuel effectif global) et le coût total du prêt doivent être précisément indiqués. Si l’emprunteur décide de souscrire à une assurance auprès de l’établissement prêteur, toutes les informations concernant celle-ci doivent également être ajoutées au formulaire d’information.

Le Code de la consommation prévoit également un délai de rétraction de 14 jours pendant lesquels l’emprunteur peut annuler l’offre de prêt sans aucune pénalité. Une fois cette période écoulée, la somme empruntée est versée sur le compte de l’emprunteur et le contrat prend effet.

3
Les avantages et inconvénients du prêt personnel

Les avantages et inconvénients du prêt personnel

Le crédit auto est destiné à l’achat d’une voiture, et le prêt travaux à la rénovation d’un appartement ou d’une maison, cette catégorie de crédit conso nécessite la constitution d’un dossier, qui devra préciser l’utilisation de la somme et des justificatifs de revenus. Contrairement à ces crédits à la consommation destinés à une acquisition précise (on parle alors de crédit affecté), le prêt personnel permet de disposer rapidement d’une trésorerie. De plus le montant emprunté est utilisé à la guise de l’emprunteur et de manière immédiate. La banque ou l’organisme prêteur ne connaissant pas la destination de l’argent emprunté, l’octroi de ce type de crédit est parfois problématique auprès de certains établissements.

L’avantage du prêt personnel est donc qu’il ne nécessite aucune justification quelconque. De plus, l’argent est obtenu rapidement et plus encore pour les crédits souscrits en ligne. En effet, dès la demande envoyée, la réponse est donnée en général dans les 24h qui suivent. Il s’agit d’un crédit d’une grande flexibilité et les formalités d’octroi sont simples. Au niveau de la sécurité, la durée et les mensualités étant fixés à l’avance, le prêt personnel est plus confortable qu’un crédit renouvelable par exemple.

L’inconvénient majeur du prêt personnel est que son taux d’intérêt est souvent plus élevé que celui d’un crédit affecté. Cela est dû au fait que l’organisme prêteur ne connaissant pas l’utilisation de la somme empruntée, prend un risque plus important. Autre inconvénient : lorsqu’un achat est défectueux ou non livré, aucune annulation du contrat de prêt personnel n’est possible et l’emprunteur sera dans l’obligation de continuer à rembourser son crédit.

4
Souscrire à un crédit de trésorerie

Souscrire à un crédit de trésorerie

Avant de se lancer dans un crédit, il faut bien entendu vérifier sa capacité de remboursement pour pouvoir honorer le paiement des mensualités. Bon à savoir : le taux d’endettement est plafonné à 33% des revenus du foyer. Des revenus et un emploi stables sont un gage de confiance pour les organismes prêteurs.

Les offres de crédit pullulent sur le marché et il peut être difficile de s’y retrouver. Dénicher une proposition compétitive peut relever du parcours du combattant, c’est pourquoi une comparaison est indispensable. Pour se décider entre une banque, une institution de crédit ou un intermédiaire de banque, les outils mis à disposition sur la toile sont d’une grande efficacité. Il suffit de renseigner certains éléments comme le profil, la situation, les besoins et en quelques clics, des solutions répondant au projet sont affichées. L’opération est gratuite et rapide et permet d’avoir une notion de la durée de remboursement et du montant des mensualités en fonction de chaque situation.

L’organisme prêteur a l’obligation de vérifier le nombre de crédits que l’emprunteur a déjà en cours. Cela lui permet d’avoir une idée de l’endettement de celui-ci, mais aussi de savoir si aucun incident de paiement n’a eu lieu. Il peut donc refuser l’octroi d’un crédit si l’équilibre budgétaire de l’emprunteur n’est pas assuré.

Les éléments à comparer lors de la réception des différentes offres sont :

  • Le TAEG qui englobe tous les frais liés au crédit en plus du taux d’intérêt. A noter que les organismes en ligne ont des frais de fonctionnement réduits, ce qui leur permet de ne pas facturer de frais de dossier. Leur TAEG est donc plus bas.
  • Les modalités du crédit (taux nominal, durée, montant des mensualités, indemnités de remboursement anticipé)
  • Les frais d’assurance
  • Les frais d’inscription et de dossiers

Autre conseil : ne pas hésiter à négocier le taux d’intérêt proposé, ni à mettre en concurrence les établissements financiers pour choisir l’offre la mieux adaptée à ses besoins et capacités de remboursement. Ne pas oublier que le taux du crédit varie en fonction de la somme empruntée et de la durée de remboursement.