REGROUPEMENT DE CRÉDITS

Réduisez vos mensualités jusqu'à -60%*

Rachat de crédits refusé : que faire ?

17/12/2020

Après avoir acheté votre maison grâce à un prêt immobilier, vous avez dû y faire des travaux imprévus. Pour cela, vous avez contracté un prêt travaux. Jusque là tout allait bien, mais les charges augmentant avec les années vous ont poussé après quelques découverts à demander une réserve d’argent (crédit renouvelable). Aujourd’hui, votre budget est limité et lorsque vous avez fini de vous acquitter de vos dépenses contraintes, il ne vous reste plus assez pour profiter de la vie.

Dans ce type de situation un regroupement de crédits s’avère approprié. Vous réduisez vos mensualités et retrouvez de la sérénité dans la gestion de votre budget.

Malheureusement, après avoir contacté votre banquier, celui-ci vous annonce que votre demande de rachat de crédit a été refusée.

Quelles sont les raisons de ce refus ? Comment améliorer votre dossier pour lui donner une seconde chance ? Qui contacter quand on est dans l’impasse ? Devissima, comparateur de crédits, vous donne ses conseils.

 

Quand un rachat de crédit est-il refusé ?

Le rachat de crédits est une solution intéressante pour sa flexibilité. Elle peut s’adapter à de très nombreux profils. Néanmoins, les organismes de financement (banques et organismes de crédits) posent des conditions qui peuvent entraîner le refus de certaines demandes.

Connaître les critères de refus et les exigences des banques vous permet de préparer votre dossier au mieux. Nous vous les présentons ci-dessous.

 

Des critères qui varient en fonction de l’établissement prêteur

Vous avez essuyé un refus ? Demandez à en connaître les raisons. En effet, les banques ont leurs propres critères qui varient notamment en fonction de l’état du marché.

La réponse que l’organisme prêteur vous donnera vous permettra de savoir s’il y a un problème à régler, une pièce manquante au dossier, ou des garanties supplémentaires à apporter.

Peut-être vous faut-il vous tourner vers un autre établissement financier dont les critères de sélection seront mieux adaptés à votre profil (âge, situation professionnelle, type de crédits…).

 

D’autres critères sont excluants dans une majorité de banques

  • Un dossier incomplet.
    Il faut le rappeler, même si cela semble évident, parce que ça peut arriver à tout le monde : si une pièce manque à votre dossier, votre demande sera automatiquement refusée.

  • Un fichage à la Banque de France (FICP, FCC).
    Si vous n’êtes pas propriétaire, le fichage entraînera un refus dans une majorité d’établissements bancaires. En effet, ceux-ci ont l’obligation légale de s’assurer de la solvabilité de l’emprunteur, afin de le protéger du surendettement.

  • Un dossier en cours auprès de la commission de surendettement de la Banque de France.

  • Un taux d’endettement trop élevé et des revenus insuffisants.

  • Un contentieux avec l’organisme prêteur.

  • Être sans emploi et sans co-emprunteur.

  • Présenter des revenus instables (CDD courts, intérim) sans co-emprunteur.

  • Avoir déjà réalisé un regroupement de crédits dans les 12 mois précédents.

  • Avoir des comportements qui mettent en péril la bonne gestion de vos finances (achats compulsifs, multiplication des crédits renouvelables, jeux d’argent ou dettes de jeux…).

  • Être auto-entrepreneur avec des revenus faibles et instables.

 

Que faire après un refus ? Conseils et solutions

Bonne nouvelle. Si vous n’avez pas obtenu de rachat de crédits, vous pouvez réitérer votre demande, auprès d’un autre organisme prêteur. En effet, aucun frais de dossier ne peuvent être facturés pour l’étude de votre dossier.

Toutefois, il est préférable de demander à connaître les motifs du refus et voir s’il est possible d’améliorer votre situation avant de faire une nouvelle demande.

Donnons ensemble plus de chances à votre dossier !

 

Nos conseils pour présenter votre dossier sous son meilleur jour

La première chose à faire sera de rassurer l’établissement prêteur sur votre volonté et votre capacité à vous acquitter de vos mensualités sur le long terme.

Le rachat de crédits permet de baisser ses mensualités et donc son taux d’endettement, avec des mensualités plus faibles. Toutefois, cette opération s’inscrit dans le long terme. Les organismes de prêts demandent donc des garanties pour compenser les risques.

Notre premier conseil sera donc d’assainir vos finances.

Prenez conscience de chacune de vos dépenses et tâchez d’éliminer ou même réduire autant que possible toutes celles qui ne sont pas nécessaires :

  • résiliez ou renégociez vos abonnements,
  • modifiez vos comportements d’achats,
  • utilisez des comparateurs en ligne pour trouver des offres plus intéressantes (énergie, téléphonie mobile, internet, mais aussi les grandes surfaces).

 

Une fois que vous aurez optimisé votre budget autant que possible, trois solutions se présentent à vous en fonction de votre situation financière :

  • passer par un comparateur de crédits pour déposer votre demande auprès d’un plus grand nombre d’établissements prêteurs fiables,

  • recourir au rachat de crédits entre particuliers,

  • déposer un dossier de surendettement auprès de la Banque de France.

Chaque dossier étant différent, il n’est pas possible de garantir le succès de ces démarches. Leur efficacité potentielle dépend de votre situation particulière et des critères des organismes financiers.

 

Recourir au comparateur de crédits Devissima pour augmenter vos chances

Si votre dossier a été refusé alors qu’il ne présente aucune des caractéristiques excluantes présentées ci-dessus, n’hésitez pas à procéder à une simulation de rachat de crédits sur notre comparateur.

Pourquoi ?

  • Parce que ce n’était peut-être pas le bon moment.
    Les organismes de financement filtrent les profils sur la base de critères qui sont susceptibles de varier en fonction de la conjoncture économique, ainsi que du nombre de demandes déposées à la banque.

  • Parce que ce n’était peut-être pas le bon endroit.
    Les établissements prêteurs ont des critères qui leur sont propres.
    Si votre dossier est refusé dans une banque, il ne le sera pas nécessairement dans une autre. Pour contourner cette difficulté, il suffit de déposer la demande auprès de plusieurs organismes prêteurs.

Pour optimiser plus facilement votre nouvelle demande, faites une simulation de rachat de crédits sur notre comparateur. Vous toucherez d’un seul coup plusieurs organismes. Parmi ceux-ci se trouvent

  • des organismes de crédits : Cetelem, Sofinco, Cofidis…

  • des banques : BNP Paribas, Crédit Agricole, MyMoneyBank…

  • des organismes de courtage spécialisés en regroupement de crédits : Partners Finances, Greeniz, Crédistor…

 

Vous remplissez un bref questionnaire et un expert étudie votre dossier qui est alors transmis à nos partenaires dont vous remplissez a priori les critères.

Un de leur conseillers vous recontacte avec une réponse de principe sous 24h**.

Cette simulation et l’étude de votre dossier sont gratuites et sans engagement.

 

En cas de surendettement : contacter la Banque de France

Si aucune des solutions présentées ci-dessus n’a permis à votre dossier d’aboutir et qu’il ne vous est manifestement plus possible de vous acquitter de vos créances, vous pouvez déposer un dossier de surendettement auprès de la Banque de France.

Cet organisme est destiné à vous apporter son aide. En fonction de votre situation, vous pourriez être dirigé vers un plan conventionnel de redressement (si vos dettes sont remboursables) ou un rétablissement personnel (si votre dossier est recevable, mais vos dettes non remboursables).

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre actualité consacrée à ce sujet Dossier de surendettement à la Banque de France ou rachat de crédits ?.