REGROUPEMENT DE CRÉDITS

Réduisez vos mensualités jusqu'à -60%*

Quel apport pour quel crédit ?

22/09/2021

Vous entendez autour de vous qu’un apport personnel est toujours nécessaire pour souscrire un crédit aux meilleures conditions ?

Cette affirmation n’est que partiellement vraie, car l’étude d’une demande de crédit prend toujours en compte l’ensemble des informations concernant la situation financière, professionnelle et patrimoniale, notamment, de l’emprunteur.

 

Pour mieux comprendre en quoi consiste cet « apport personnel » et savoir si, dans votre situation particulière, il est plus ou moins avantageux de présenter un apport personnel pour une demande de crédit, les experts de Devissima, comparateur de crédits, font ici le tour de la question.

 

 

Qu’est-ce que l’apport personnel ?

L’apport personnel correspond à la somme que vous investissez en parallèle de la souscription d’un crédit, quel que soit le projet (achat de voiture, immobilier, création d’une entreprise…).

La constitution de cet apport passe en général par l’épargne. Celle-ci peut résulter d’un plan d’épargne sur le long terme, de la plus-value sur la revente d’un bien de grande valeur (immobilier ou véhicule par exemple) ou encore un héritage ou une donation…

Pour financer un projet appelant un investissement important, vous pouvez apporter une somme qui sera ensuite complétée par un crédit (immobilier ou consommation).

Un apport n’est jamais une obligation légale, mais il peut conditionner l’octroi d’un prêt, à titre personnel ou professionnel.

On considère souvent qu’il faut apporter entre 10 % et 30 % de la somme nécessaire au financement du projet pour améliorer les conditions du prêt que vous sollicitez.

 

Devissima vous explique pourquoi cet apport est souvent demandé et généralement bénéfique dans le cadre d’une demande de crédits.

 

 

Faut-il un apport pour un crédit à la consommation ?

Dans le cas d’un crédit à la consommation, l’apport personnel n’est pas toujours nécessaire, en particulier lorsqu’il s’agit de petites sommes.

Aucun apport n’est ainsi attendu pour un crédit renouvelable.

Dans les cas d’un prêt personnel ou d’un crédit affecté (auto, moto, ou travaux par exemple), tout dépendra de la somme à emprunter ainsi que du projet à financer.

Ainsi, pour l’achat d’un véhicule que ce soit à l’aide d’un crédit affecté ou d’une LOA, un apport est souvent demandé.

Pourquoi ?

D’abord, un apport tend à montrer la capacité de l’emprunteur à se constituer une épargne et donc à gérer son budget de façon raisonnable. Cet aspect du profil de l’emprunteur va directement rassurer l’organisme prêteur.

En effet, la priorité pour l’établissement qui vous accorde le crédit est de s’assurer que vous serez en mesure de le rembourser, d’une part du fait de l’obligation légale d’étude de solvabilité afin de limiter le surendettement des Français, d’autre part, pour s’assurer que vous tiendrez votre engagement.

Une banque ou un organisme de crédit reste avant tout une entreprise qui doit être bénéficiaire pour fonctionner. Le créancier doit donc limiter le risque de perte et s’assurer que vous rembourserez les sommes dues en temps et en heure avec les intérêts, comme spécifié dans le contrat de prêt que vous aurez signé.

 

Pour résumer, l’apport personnel limite le risque de perte pour le prêteur.

Meilleur sera votre profil emprunteur, meilleur sera le taux proposé.

 

Dans tous les cas, il est essentiel de procéder à une comparaison des offres de crédit de plusieurs organismes. Pour le faire rapidement, faites une simulation sur notre comparateur.

 

 

L’apport personnel dans un crédit immobilier

Lorsqu’il s’agit de minimiser le risque, il va de soi que plus le crédit sollicité est important, plus un apport personnel sera bénéfique à la constitution d’un dossier.

Pour cette raison, les crédits immobiliers sont le plus souvent accordés sous la condition d’un apport personnel important.

L’apport minimum généralement exigé par les banques pour octroyer un crédit immobilier est de 10 % de la somme nécessaire à l’achat d’un bien ancien et 5 % pour une VEFA. Ce montant permet en effet de couvrir les différents frais, notamment les frais de notaires.

Cet apport permet à la banque de n’accorder que la somme qui pourrait être remboursée par revente du bien. Ainsi, en cas de défaillance de l’emprunteur ou de revente rapide (quelle que soit la raison) la valeur du crédit accordé est garantie.

Un apport important est donc un excellent argument pour négocier les meilleures conditions de prêts. Toutefois, il est essentiel de ne pas y mettre toutes ses économies.

Nous vous déconseillons de vous servir de votre épargne de sécurité (soit 3 mois de salaire) comme apport. Si vous utilisez votre épargne de sécurité pour constituer votre apport, vous pourriez vous trouver dans une situation délicate en cas de problème (la chaudière qui lâche, des réparations importantes sur votre véhicule etc). Sans cette épargne, un crédit à la consommation pourrait être nécessaire au financement de l’urgence, mais à cause de votre taux d’endettement important du fait du prêt immobilier, ce crédit pourrait vous être refusé.

 

Bon à savoir. Il existe toutefois des solutions pour faire baisser son taux d’endettement dans ce type de situation. Le regroupement de crédits en fait partie.

 

En outre, un crédit immobilier peut être accordé sans apport. Il faut alors présenter un très bon dossier et motiver l’absence d’apport dans votre demande. Le taux d’intérêts proposé par la banque sera cependant supérieur à celui d’une demande avec apport. A vous de voir quelle est l’option la plus intéressante et sûre dans votre situation particulière.

 

Pour le savoir, faites une simulation en ligne et comparez les offres des partenaires de Devissima.

 

 

Faut-il un apport pour un regroupement de crédits ?

Si vous avez plus de deux crédits en cours de remboursement, il est possible que votre situation financière soit tendue. Dans ces conditions, il ne vous est peut-être plus possible d’économiser.

 

Le regroupement de crédits consiste en un prêt de substitution qui rassemble vos différentes créances en un seul emprunt avec une seule mensualité à payer.

En modulant la durée de ce prêt vous allez pouvoir adapter la nouvelle mensualité unique à vos ressources. Celle-ci peut être baissée jusqu’à -60 %*.

 

Le rachat de crédits permet donc de diminuer son taux d’endettement, que ce soit pour écarter une situation de surendettement ou en vue de la souscription d’un crédit immobilier.

 

Un apport, ou une épargne importante, est toujours un argument appréciable qui vous permet de négocier de meilleures conditions pour votre regroupement de crédits parce qu’ils rassurent les organismes prêteurs. Il ne constitue toutefois pas une condition sine qua non.

Il est même possible de prévoir une somme destinée à reconstituer une épargne de sécurité. Pour cela, il faut faire une demande de trésorerie complémentaire. Cette somme sera alors directement intégrée au rachat de crédits et son remboursement inclus dans votre nouvelle mensualité unique.

 

Pour obtenir une réponse de principe sous 24h*, faites votre simulation de rachat de crédits sur Devissima.