REGROUPEMENT DE CRÉDITS

Réduisez vos mensualités jusqu'à -60%*

Guide rapide sur le prêt immobilier

06/12/2021

Vous souhaitez obtenir un prêt immobilier dans le but de financer l’achat ou la rénovation d’un bien ? Il est préférable d’avoir un minimum de connaissances sur le sujet avant de vous lancer. Pour vous aider, voici un petit guide rapide qui regroupe les informations essentielles à retenir sur le crédit immobilier. 

 

Les bases à connaître sur le prêt immobilier

 

Le montant et la durée du prêt

Lorsque l’on demande un prêt immobilier, la première chose à faire est de définir le montant souhaité ainsi que la durée qui sera nécessaire pour le rembourser. C'est ce qu'on appelle la capacité d'emprunt. Généralement, plus le montant emprunté est élevé, plus il faut s'engager dans le temps La durée totale d'un crédit immobilier va en moyenne de 20 à 25 ans. Notez qu'il est également possible d'allonger la durée du prêt afin de réduire les mensualités si besoin. Dans tous les cas, la règle d'or à suivre est de ne pas dépasser un taux d'endettement de 33% pour le remboursement de l'ensemble des crédits en cours. 

 

Le taux d'emprunt

Il s'agit ici du point de négociation majeur d'un prêt immobilier. Son principal indicateur est le Taux Annuel Effectif Global (TAEG) qui a récemment remplacé le TEG (Taux Effectif Global). Le TAEG inclut le taux d’intérêt nominatif ainsi que les frais et commissions comme les frais de dossier. C'est ce taux qu'il faut comparer entre les différentes offres des instituts bancaires afin de payer son crédit au prix le plus attractif. Ensuite, il faut choisir entre taux d'intérêt fixe ou variable. Généralement, il est préférable d’emprunter à taux fixe car cela protège des fluctuations du marché pouvant être en défaveur de l’emprunteur.

 

Les garanties possibles

Comme vous le savez certainement, obtenir un crédit immobilier ne se fait pas sans garantie. Deux principales options sont ici envisageables :

  • la caution bancaire, avec un garant qui s’engage contractuellement à payer les mensualités en cas de défaillance de l’emprunteur ;
  • l’hypothèque d’un bien immobilier en tant que garantie, qui pourra être saisi pour rembourser les dettes en cas de défaillance.

 

La plupart des banques demanderont également un apport personnel correspondant au minimum à 10% du montant total du crédit. Cela dit, sachez qu’un apport plus élevé pèse forcément dans la balance lors des négociations. Enfin, il sera nécessaire d'assurer le prêt immobilier en cas de défaillance liée au décès, l’invalidité ou la perte d’emploi.

 

 

Les différents types de prêts immobiliers

 

Le prêt immobilier classique

Destiné à tous les emprunteurs sans condition de ressources, le prêt immobilier classique aussi appelé prêt amortissable) est le plus fréquemment sollicité pour l'acquisition d’un bien. Cette option permet en général de s’assurer un emprunt sécurisé avec des mensualités connues dès la souscription du contrat. Le prêt immobilier classique est souvent à taux fixe et peut être remboursé sur une période allant de 5 à 35 ans. Il nécessite un apport personnel en plus des garanties et assurances à fournir. 

 

Les prêts immobiliers aidés

Afin de rendre les investissements immobiliers plus accessibles à certains types de profils, différents types de prêts aidés ont été mis en place dont notamment :

  • le Prêt d’Accession Sociale (PAS) offrant la possibilité d’emprunter tout en bénéficiant de L’APL (Aide Personnalisée au Logement) ;
  • le Prêt à Taux Zéro Plus (PTZ+), qui permet aux primo-accédants (emprunteurs faisant l’acquisition d’un bien pour la première fois) d’emprunter sans avoir à payer d’intérêts ;
  • l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) pour aider les propriétaires souhaitant effectuer des travaux de rénovation énergétique comme par exemple l’isolation thermique d’un logement ;
  • le prêt conventionné permettant d’emprunter à un taux avantageux sans fournir d’apport personnel et ouvrant le droit à l’APL ;
  • le Prêt Épargne Logement (PEL) qui permet aux épargnants de bénéficier d’un taux d’intérêt plus avantageux.

 

Les autres types de prêts immobiliers 

Selon le profil de l’emprunteur, d’autres types de crédits peuvent s’avérer plus intéressants que le prêt immobilier classique. Ici, on retrouve notamment :

  • le crédit multipalier, permettant aux emprunteurs ayant plusieurs crédits en cours de tout regrouper en une seule mensualité ;
  • le crédit in fine, qui permet aux acheteurs d’un bien immobilier locatif de bénéficier d’une réduction d’impôts en contrepartie d’un taux d’intérêt plus élevé ;
  • le prêt relais, permettant aux propriétaires ayant un bien à vendre de pouvoir emprunter sans attendre la vente de ce dernier.