REGROUPEMENT DE CRÉDITS

Réduisez vos mensualités jusqu'à -60%*

Comparateur crédits travaux

24/08/2022

Cela fait maintenant plusieurs années que vous êtes propriétaire de votre logement et il aurait bien besoin de quelques travaux. Si vous n’avez pas l’épargne suffisante pour affronter cette dépense, la première solution consiste à souscrire un crédit travaux.

Pour obtenir le meilleur taux et les meilleures conditions de prêt, vous allez devoir passer par un comparateur de crédits travaux.

Comment ça marche ? A quoi sert un comparateur de crédits travaux ? Comment obtenir la meilleure offre de prêt pour vos travaux ? Quelles sont les solutions alternatives aux crédits travaux ?

 

Devissima est le comparateur spécialiste des crédits et du regroupement de crédits. Nos experts font le point pour vous sur tout ce qu’il faut savoir pour comparer efficacement les crédits travaux et leurs alternatives.

 

 

Pourquoi souscrire un crédit travaux ?

 

Qu’il s’agisse de votre résidence principale ou d’un investissement locatif, on estime en général qu’un logement va nécessiter des travaux importants tous les 10 ans. Aménagements divers, construction d’annexes, rénovations, ces travaux cumulés à terme représentent un montant d’environ 10 % de la valeur vénale du bien.

Il s’agit donc de sommes importantes. Si certains en disposent sous la forme d’une épargne projet, d’autres auront besoin d’un crédit ne serait-ce que pour compléter leur épargne ou les différentes aides auxquelles ils peuvent prétendre (par exemple pour les rénovations énergétiques).

L’idéal consiste toujours à mettre de côté mensuellement une petite somme pour créer un apport dans la demande d’un crédit. Toutefois, certains travaux peuvent être moins ou pas prévisibles : panne de chaudière, dégâts divers… Le besoin d’un crédit devient alors urgent et la somme nécessaire n’a peut-être pas encore pu être prévue.

 

 

Qu’est-ce qu’un crédit travaux ?

 

Un crédit travaux est une forme de prêt à la consommation dont le montant peut aller jusqu’à 75 000 €. Au-delà de cette somme, vous devrez recourir à un crédit immobilier.

En fonction de la somme empruntée – de 1 000 € pour une chaudière à 75 000 € pour des constructions et rénovations – ainsi que de vos revenus, vous allez pouvoir étendre la durée de remboursement d’un an à 10 ans (au maximum).

Ces crédits travaux peuvent se présenter sous trois formes :

  • Le crédit renouvelable. Pour les plus petites sommes et réparations urgentes, le crédit renouvelable consiste en une réserve d’argent automatiquement renouvelée une fois remboursée. Si les taux sont élevés, vous ne les payez que sur les sommes puisées dans la réserve.

  • Le prêt personnel. Il s’agit de la solution la plus libre d’utilisation. Lorsque les fonds sont débloqués, ils vous sont directement versés et vous pouvez ventiler leur dépense sur plusieurs postes de travaux (aménagements, réparations, décoration…). C’est particulièrement utile pour tous les travaux que vous réaliseriez par vous-mêmes.

  • Le crédit affecté. Il s’agit de la solution la plus sûre et qui bénéficie le plus souvent des meilleurs taux dans cette catégorie. Ce crédit est en effet totalement lié à la réalisation de la prestation ou l’achat du matériel. Les fonds débloqués sont directement versés au prestataire ou au vendeur. Cela veut dire que si les travaux devaient être annulés, votre crédit le serait également.

 

 

Que peut-on inclure dans un crédit travaux ?

 

De très nombreux types de travaux peuvent être inclus dans un crédit travaux, des petits aménagements aux gros chantiers.

Quels sont-ils ?

  • Isolation intérieure et extérieur
  • Agrandissement ou construction d’extension (chambre, véranda, garage, parking couvert…)
  • Aménagement pour la mobilité (monte-escalier, douche à l’italienne…)
  • Construction ou installation d’une piscine
  • Changement de portes et fenêtres
  • Remplacement des sources d’énergie : chaudière, système de chauffage (sol ou mur), panneaux solaires…
  • Tous les travaux d’amélioration énergétique de l’habitat
  • Nouvelle toiture
  • Décoration et réaménagement des pièces
  • Achat d’électro-ménager ou de mobilier
  • Réfection de salle de bain
  • Réfection de la terrasse et du jardin
  • Nouvelle cuisine

 

Cette liste n’est pas exhaustive, car en fonction de la solution de prêt choisie (prêt personnel ou affecté), les possibilités peuvent être très nombreuses.

 

 

Quelles sont les étapes pour obtenir un prêt travaux ?

 

Quel que soit le type de financement demandé du crédit consommation au rachat de crédits immobilier, votre demande de prêt aura toujours plus de chances d’aboutir si vous préparez bien votre projet.

 

1.     Faire le point sur votre situation financière et votre capacité d’emprunt

 

La première étape consiste à faire le point sur votre situation financière.

  • Quel est le montant de votre épargne projet que vous seriez disposé à investir dans les travaux ?

  • Quelle est votre capacité d’emprunt?

 

Rappel 1. Une épargne projet est à distinguer de l’épargne de sécurité qui équivaut à 3 mois de salaire minimum, en cas de pépin.

Rappel 2. Votre capacité correspond au montant que vous êtes en mesure d’emprunter et est liée à la somme que vous pouvez allouer au remboursement d’une mensualité de crédit supplémentaire. Par exemple, si vous gagnez 3 000 € / mois, vous avez environ 1 000 € disponible pour vos mensualités de crédits, votre loyer et une pension alimentaire éventuellement versée. Si vous avez déjà 700 € qui partent dans ces charges, votre capacité de remboursements s’élève à 300 €/mois.

 

En connaissant vos possibilités financières (épargne + capacité d’emprunt), vous avez déjà une première idée du budget maximum que vous pouvez consacrer au projet.

 

2.     Bien évaluer le coût total du projet

 

La deuxième chose à faire est donc de comparer les offres des différents vendeurs et prestataires concernés par le type de travaux que vous souhaitez effectuer. Pour cela, prenez conseils auprès d’entrepreneurs et détaillants compétents et faites une demande de devis.

Devis en main, vous pourrez choisir l’offre et la méthode qui correspondent le mieux tant à votre projet qu’à vos capacités financières.

 

3.     Faire une simulation de crédits travaux et comparer les offres de prêt

 

Sur un comparateur de crédits en ligne, comme Devissima, vous avez la possibilité de faire des simulations de crédits travaux.

En modifiant les variables que sont le montant à emprunter et la durée du crédit, vous pourrez ainsi comparer les offres a priori des acteurs majeurs du crédit à la consommation.

Pour comparer efficacement les offres de prêts, vous devez porter une attention particulière aux données suivantes :

  • Montant octroyé sur base des informations fournies
  • TAEG – le taux annuel effectif global correspond au taux d’intérêt du crédit avec les frais et assurances obligatoires incluses
  • Montant de la mensualité
  • Durée
  • Coût total du crédit

 

4.     Introduire une demande pour la plus intéressante

 

Vous pouvez alors introduire une demande auprès de l’organisme qui vous semble présente l’offre la plus intéressante.

Des pièces justificatives supplémentaires vous seront alors demandées par l’organisme de financement. Ils procéderont à une étude de solvabilité pour vous proposer l’offre de prêt définitive.

 

Notre conseil. Pour gagner en temps et en efficacité, mais aussi éviter les risques de surendettement, remplissez le formulaire de simulation en toute transparence. De toute façon, l’étude de solvabilité qui suivra fera remonter tout problème.

 

 

« Je ne peux plus prendre de crédit. Comment payer mes travaux ? »

 

Vous avez fait vos calculs et même une simulation, mais votre taux d’endettement est trop important. En d’autres termes, vos mensualités de crédits pèsent déjà trop lourd dans votre budget.

Si vous avez deux crédits ou plus en cours de remboursement et qu’il ne vous est plus possible de financer vos travaux avec un nouvel emprunt, pensez au regroupement de crédits !

Cette opération rassemble tous (ou une partie de) vos emprunts en un seul et vous permet d’écraser la nouvelle mensualité unique qui peut alors être baissée jusqu’à -60 %*.

A cette occasion, vous pouvez également solliciter une trésorerie complémentaire qui viendra financer vos travaux.

Cette somme est alors directement intégrée au regroupement de crédits et son remboursement inclus dans la nouvelle mensualité unique.

 

Pour savoir si vous êtes éligible au regroupement de crédits avec trésorerie complémentaire, faites la simulation en ligne. Elle est gratuite et sans engagement.