Comparez et obtenez votre crédit au meilleur taux

Crédit immobilier incluant un rachat de crédits à la consommation

15/01/2019

Le principe de souscrire à un prêt immobilier incluant un rachat de crédits à la consommation est identique au regroupement de prêts avec une demande de trésorerie supplémentaire. Cela signifie que l’emprunteur a la possibilité de faire un rachat de ses dettes et de ses différents crédits conso, en les incluant dans sa demande de crédit immobilier. Le foyer pourra plus facilement gérer son budget mensuel, grâce à la mise en place d’une mensualité unique adaptée à ses capacités de remboursement. Cette option vise aussi à contrecarrer un taux d’endettement du ménage trop élevé qui peut parfois être un frein à un projet d’achat.

Les différentes possibilités

Les établissements financiers qui prêtent de l’argent aux ménages pour faire un crédit sont très vigilants quant au taux d’endettement. Dès que celui-ci dépasse un certain pourcentage (33% est la moyenne qui a été fixée de manière générale par les organismes prêteurs), le dossier peut être refusé. Le projet d’habitation du ménage peut alors tomber à l’eau et c’est là qu’intervient le rachat de crédits, car l’opération leur permet de faire un prêt immobilier tout en y intégrant une partie ou la totalité de leurs dettes.

C’est dans ce sens que le principe de faire un prêt immobilier en y ajoutant le remboursement des crédits à la consommation est identique au rachat de crédits incluant une trésorerie supplémentaire, car celle-ci peut alors très bien servir à l’acquisition d’une maison ou d’un appartement. Le but de l’opération quoiqu’il en soit est de se retrouver avec une seule dette globale, c’est-à-dire une mensualité de crédit unique parfaitement formatée aux revenus mais aussi aux dépenses du ménage. Celui-ci disposera pour cela de l’aide de spécialistes, véritables analystes expertisés, qui vont exactement savoir comment rendre la demande éligible et venir à bout de la réalisation du projet.

Le futur emprunteur aura la possibilité de se tourner vers les outils de simulation en ligne, en recherchant spécifiquement un rachat de crédits avec un nouveau projet. Ces simulations sont toujours gratuites et sans engagement, et permettent de se faire une idée assez précise du montant de la future mensualité pour ce type d’opération. Les établissements financiers classiques comme les banques, sont souvent plus réticents à cette catégorie de transaction, c’est pourquoi il est plus judicieux de s’adresser dès le départ à un organisme spécialisé en rachat de crédits. Ils seront plus à même de proposer des offres de crédit unique, incluant d’un côté un crédit à la consommation (achat d’une voiture, réalisation de travaux, achat d’un bien de consommation, etc.) et de l’autre côté un prêt immobilier. L’organisme prêteur va ainsi réunir en un seul emprunt le ou les crédits conso et le prêt à l’habitat. En allongeant la durée de remboursement du crédit mise en place, le montant des échéances mensuelles pourra être réduit, un principe qui est valable pour tous les rachats de crédits en général.

Une autre possibilité qui s’offre au demandeur est de solliciter un crédit immobilier classique une fois que le rachat des crédits à la consommation a été réalisé. Cette opération ayant permis à l’emprunteur de faire baisser fortement son taux d’endettement, grâce à la baisse importante de sa mensualité, il pourra à nouveau envisager de faire une demande de crédit immobilier grâce au confort financier retrouvé. Il s’agira cependant de deux opérations bien distinctes, pour lesquelles il faudra présenter deux dossiers à instruire. De plus, il faudra que l’emprunteur dispose de la capacité de remboursement nécessaire pour que ses revenus lui permettent de payer les deux crédits. Le montant alloué pour le prêt immobilier peut être limité du fait qu’il y a déjà une échéance mensuelle de rachat de crédits à payer.

Les avantages et les inconvénients d’une telle opération

Le but premier d’un rachat de crédits est de centraliser le financement de plusieurs projets dans un même établissement. Cela facilite la gestion des finances du foyer et permet d’y voir clair chaque mois : une seule mensualité de crédit et un seul interlocuteur. D’autre part, l’objectif principal d’une telle opération est de pouvoir ajuster le montant de l’échéance mensuelle aux besoins et surtout à la capacité de remboursement de l’emprunteur. Dans le cas d’un crédit immobilier incluant un ou plusieurs prêts à la consommation, il faudra étudier quel est le montant maximal qui peut être obtenu pour financer le bien immobilier.

Les crédits à la consommation et les prêts immobiliers n’ont pas les mêmes taux d’intérêts. Ces derniers profitent de taux plus avantageux, c’est-à-dire plus bas. En réalisant une inclusion des crédits à la consommation dans la demande de prêt immobilier, l’emprunteur peut profiter d’un taux négocié pour l’ensemble des sommes empruntées. Ainsi, il pourra réduire le cout total du crédit global souscrit. Il faut cependant veiller à un paramètre très important. Pour que l’opération soit considérée comme un regroupement de prêts faisant partie de la catégorie immobilière, et donc pour profiter des conditions en tant que telles, l’ensemble des encours immobilier doit représenter au moins 60% de la totalité des capitaux. Cela signifie que la maison, l’appartement, le terrain mais aussi les travaux d’aménagement, de construction, d’agrandissement doivent englober une somme supérieure, que la part attribuée aux autres achats de biens de consommation.

Si une opération de rachat de crédits présente de nombreux avantages quant à la gestion des finances personnelles et des conditions d’un crédit mais aussi du confort financier qu’elle apporte, elle a aussi ses désagréments. L’emprunteur aura une contrepartie financière à fournir et un engagement à respecter, c’est-à-dire qu’il devra bien entendu rembourser sa dette. L’inconvénient le plus important est le paiement de différents frais dus à l’opération. Ceux-ci se composent des frais de remboursement anticipé des crédits à racheter (IRA), des frais de dossier et de mandat et enfin des frais de garantie lorsqu’il y a une mise en hypothèque d’un bien (honoraires de notaire, frais de cautionnement).

Un autre inconvénient du prêt immobilier avec un rachat de crédits à la consommation est la majoration du cout total du crédit. Le montage financier qui va être mis en place rallonge souvent la durée de remboursement, ce qui augmentera le montant total à rembourser.  Une mensualité plus basse est également synonyme d’augmentation des frais.

Enfin, le regroupement de prêts avec crédit immobilier est soumis à une étude de faisabilité. Les établissements financiers et les banques sont plus ou moins stricts et disposent chacun de leurs propres règles et critères. Si certaines sont plus souples, d’autres ont des conditions plus dures quant à leurs normes de recevabilité. L’emprunteur n’est pas assuré d’obtenir un financement si sa situation ne correspond pas aux conditions requises.

Comme pour toute autre forme de regroupement de crédits, le mode de fonctionnement ne diffère pas. Il faut au préalable faire une demande, de préférence en ligne, car comme déjà indiquer plus haut, les banques n’aiment pas ce genre de transactions bancaires. De nombreux sites proposent de remplir un formulaire pour obtenir, sous 24h, une réponse accompagnée d’un avis de faisabilité. La demande est étudiée méticuleusement par un comité d’experts, qui apportera ensuite plusieurs solutions de rachat de crédits au demandeur. Il faudra bien entendu fournir rapidement toutes les pièces justificatives demandées pour constituer un vrai dossier, le plus solide possible.