Comparez et obtenez votre crédit au meilleur taux

Quelles sont les conditions pour faire un rachat de crédits ?

14/02/2019

Pour savoir si un candidat au rachat de crédits est admissible, il existe différents moyens utilisés par les organismes spécialisés. Pour obtenir le résultat escompté d’un regroupement de prêts sur ses finances personnelles, à savoir une réduction de la mensualité unique, un seul interlocuteur, un taux d’intérêt plus bas, une durée de remboursement remaniée, le ménage doit d’abord connaitre son éligibilité.  Ainsi, pour rembourser les dettes et les crédits en cours, il faut également être guidé et se tourner vers le bon intermédiaire et surtout savoir quelles sont les conditions d’admissibilité. Les critères exigés par les organismes prêteurs sont plus ou moins identiques, certains vont utiliser un système de notation pour classer le crédit, d’autres remettront la demande entre les mains d’un expert analyste. Quoiqu’il en soit, certains facteurs d’octroi de prêt sont indispensables.

Les conditions pour toute demande de rachat de crédits

Le rachat de crédits est comme son nom l’indique une opération qui permet de racheter ses emprunts. Cette transaction, considérée comme une véritable opération bancaire est réalisée par une banque ou un établissement financier, qui va prendre en charge le solde de toutes les créances mensuelles. Elles seront remplacées par la mise en place d’un nouveau prêt, qui sera assorti d’une seule mensualité. L’emprunteur peut y trouver certains avantages, comme par exemple un taux d’intérêt plus intéressant que celui des anciens crédits contractés.

Avant tout, la priorité sera de se concentrer sur les antécédents du ménage quant au crédit, à savoir l’historique de l’emprunteur concernant tous les prêts qu’il a contracté. Il peut s’agir d’un crédit pour une voiture ou une moto, mais également un prêt personnel non affecté ou encore une carte de crédit. Cet historique qui liste toute l’activité liée au crédit est comme un carnet de notes qui référencie toutes les actions d’emprunt. Si les remboursements ont été honorés dans les délais et qu’aucun incident n’est signalé, alors le rapport est positif, dans le cas contraire, il sera plutôt négatif. Avant de faire une demande de rachat de crédits il est important que tout soit en règle, pour ne pas que l’organisme prêteur soit désagréablement surpris.

Etablir une liste précise de tous les crédits et dettes en cours est une étape primordiale avant de se lancer dans un rachat de crédits. En effet, cela permet de se rendre compte du montant de la somme globale à emprunter. Pour cela il faut se munir de tous les contrats et tableaux d’amortissement disponibles, tout en y ajoutant les découverts bancaires, les dettes diverses (familiales, personnelles, etc.) et les impayés. Il s’agit bien entendu d’un critère qui sera important pour le prêteur car si les dettes et crédits sont trop nombreux, il peut prendre la décision de ne pas accorder un rachat de crédits.

La stabilité financière est un autre élément très important dans la constitution d’un dossier de rachat de crédits. Celle-ci implique un emploi stable et des revenus réguliers. Le prêteur peut très bien demander depuis combien de temps un emploi est occupé chez le même employeur ou si un contrat en CDD a été renouvelé plusieurs fois. La stabilité exigée par l’organisme qui va octroyer le crédit peut aussi concerner le logement, ou encore la gestion des dépenses, ce qui signifie un comportement bancaire sans incident. Toutes ces données vont servir à vérifier si l’emprunteur dispose de la capacité à rembourser l’emprunt.

Le taux d’endettement et le reste à vivre sont également les clés de la réussite d’un rachat de crédits, car si l’un ou l’autre est déséquilibré, le foyer peut se mettre en danger financièrement. Préparer une liste de tous les frais fixes (loyer, factures, assurances, frais de déplacement, etc.) ainsi que tous les autres besoins du quotidien, permet de se rendre compte de l’argent dépensé et donc de la somme mensuelle restante pour couvrir le remboursement d’un nouveau crédit unique lié au regroupement de prêts. Le taux d’endettement ne devra pas dépasser un certain pourcentage, qui même s’il varie selon les conditions des banques et des organismes de crédit, a été fixé à 33% maximum, ce qui représente un tiers des revenus du ménage. Dans un deuxième temps, il faut donc porter une attention particulière au calcul du reste à vivre du foyer. Celui-ci définit la somme d’argent mensuelle disponible pour manger et faire face aux dépenses quotidiennes en général. Il faudra que le ménage puisse assurer son échéance de crédit une fois tous les frais courants réglés.

Des critères qui varient d’un organisme à l’autre

Pour emprunter une somme d’argent importante mieux vaut disposer d’une garantie car les organismes spécialisés en rachat de crédits ne sont pas friands des emprunteurs ne disposant d’aucune garantie. L’hypothèque est une option favorable à tout emprunteur qui est propriétaire de son logement. Le bien immobilier est alors mis en garantie, et sera saisi par l’organisme prêteur en cas de problème avec le remboursement des échéances du crédit octroyé. Une autre garantie de remboursement du capital emprunté qui peut être apportée par l’emprunteur est le cautionnement par un tiers.

Le nombre de crédits à racheter est également un paramètre qui sera pris en compte et déterminera les conditions d’octroi du rachat de crédits par la banque ou l’établissement prêteur. Un emprunteur qui présente seulement deux ou trois crédits à racheter représente un meilleur profil qu’un ménage avec cinq ou six prêts. Dans ce deuxième cas, le taux d’intérêt sera moins intéressant tout comme la durée du crédit va s’allonger et les conditions seront plus strictes.

Peu importe la situation et la garantie apportée, avant de se lancer il est important de faire les bonnes comparaisons, une simulation adéquate et surtout trouver l’organisme qui saura relever le défi d’un plan de financement le mieux adapté à la situation du foyer. Chaque organisme et banque disposent de ses propres critères de sélection et conditions d’octroi, pour être admissible au rachat de crédits il faut faire les bons choix et surtout être bien préparé.

Pour connaitre son éligibilité à un rachat de crédits, le candidat peut simuler en ligne cette opération. Les conseillers qui prennent en charge les demandes sur les sites spécialisés dans le regroupement de prêts,  ont une bonne connaissance de leurs partenaires bancaires et surtout de leurs  conditions d’acceptation. Ils sauront ainsi diriger le demandeur vers la meilleure solution et surtout proposer une offre sur mesure adaptée à la situation et aux besoins du dossier qu’ils traitent. La première estimation reçue suite à la simulation gratuite en ligne permet de vérifier tout d’abord l’éligibilité de l’emprunteur puis la faisabilité du projet de regroupement.

Dans tous les cas, l’opération de financement nécessite de justifier d’une situation professionnelle et financière stable. Pour cela les banques et organismes prêteurs exigent une liste de documents à fournir relatifs à celle-ci afin de pouvoir établir son éligibilité. Pour résumer toutes les conditions requises et pour obtenir rapidement une réponse positive lors du dépôt de la demande de rachat, les bonnes astuces sont : une situation professionnelle stable, des comptes bancaires bien tenus, avec pourquoi pas des économies et/ou de l’épargne, et ne pas avoir déposé de dossier de surendettement a la Banque de France. Ces trois conditions réunies ouvrent les portes du rachat de crédits, malgré certains établissements aux conditions draconiennes et même lorsque la situation est délicate avec par exemple un fichage de l’emprunteur au FCC, FICP ou FNCI.