Comparez et obtenez votre crédit au meilleur taux

Comment faire un rachat de crédit à la consommation ?

13/12/2018

Les ménages ayant souscrit à plusieurs crédits à la consommation peuvent se tourner vers le rachat de crédits afin de réduire la charge de prêts qui pèsent sur leur budget mensuel. Cette opération consiste à réunir en un seul et même emprunt tous les crédits en cours. Ceux-ci peuvent avoir été souscrits à des dates différentes et pour des montants variables. Il s’agit donc d’un montage personnalisable en fonction de la situation de l’emprunteur. L’objectif étant de réduire les mensualités, le choix de l’établissement et donc du taux en vigueur est primordial pour que l’opération soit un succès.

En quoi consiste un rachat de crédit à la consommation ?

Un rachat de crédits à la consommation, aussi appelé regroupement de prêts ou restructuration de dettes, est une opération qui consiste à faire racheter les emprunts en cours afin de signer un nouveau contrat qui les englobe tous. Il est possible de les faire racheter soit par sa propre banque, soit par une autre banque ou encore par un organisme spécialisé dans le crédit. 

Le principal avantage de cette opération réside dans le fait qu’il est possible de renégocier le taux d’intérêt qui s’appliquera au nouvel emprunt. Dès lors en obtenant un taux plus avantageux, il est possible de réduire les mensualités à rembourser. En contre partie, la durée de remboursement totale sera prolongée sur une période plus longue.

Le rachat de crédits à la consommation est une solution optimale pour éviter de se trouver en situation de surendettement et pour alléger les charges liées au remboursement d’un nombre trop important de prêts à la consommation. 

Les types de crédits concernés par cette  opération

Les propriétaires aussi bien que les locataires sont éligibles à un rachat. Un regroupement de prêts à la consommation concerne les emprunts suivants :

- les prêts personnels  qui permettent de financer des biens de consommation de façon libre et sans justificatif

  • les crédits affectés  qui sont dédiés à l’achat d’un bien unique et nécessitent de fournir un devis
  • les crédits auto/moto  qui servent au financement d'une voiture ou d'une moto neuve ou d'occasion.
  • les crédits travaux  pour la réparation ou la rénovation d’un logement
  • les crédits bateau qui sont destinés à l'acquisition d'un bateau
  • les crédits renouvelables ou crédits revolving qui sont une réserve d'argent mis à disposition par un créancier auprès d'un emprunteur qui se reconstitue à chaque utilisation.
  • les prêts étudiants : financement destiné aux jeunes de 18 à 25 ans afin de financer leurs études.

Enfin, il est aussi possible d’inclure certaines dettes dans un rachat de crédits à la consommation. Il peut s’agir de dettes bancaires, de dettes personnelles ou de dettes familiales.

Les différentes étapes pour effectuer un regroupement de prêts

La première étape pour effectuer un rachat de crédits conso est de trouver l’offre la plus adaptée à ses moyens et à ses besoins. Pour cela l’emprunteur peut faire appel à un courtier ou effectuer soi-même sa recherche. En étudiant avec précision, les différentes offres sur le marché, un emprunteur aura la possibilité de faire jouer la concurrence et négocier ainsi un meilleur taux et des conditions de remboursement plus favorables.

Une fois que l’offre a été choisie, l’emprunteur devra constituer et envoyer un dossier de demande. De nombreuses pièces justificatives devront être réunies c’est pourquoi il faudra s’y prendre rapidement pour accélérer le début de la procédure et la mise en place de l’opération.

Avant de donner son accord, l’établissement sollicité réunira un comité d’experts qui étudie la solvabilité et la solidité financière du futur client. Dans la plupart des cas, il est possible de recevoir une proposition et donc un accord de principe dans un délai de 10 jours. L’établissement transmettra alors  une offre à l’emprunteur et une première version du contrat de rachat de crédits à la consommation. 

Celui-ci dispose alors de 10 jours pour accepter ou refuser la proposition. Bon à savoir : l’emprunteur n’est engagé qu’à partir du moment où les deux parties ont signé le contrat.

En application du code de la consommation et de la loi Lagarde mise en vigueur en 2014,   un délai de rétractation de 14 jours sera alors appliqué. À l’issue de cette période, il faudra compter entre 10 jours et 3 semaines pour  débloquer les fonds et pour que les créanciers soient tous soldés.

Effectuer une simulation en ligne pour trouver la meilleure offre

Il n’est pas toujours facile d’y voir clair parmi les nombreuses offres disponibles actuellement sur le marché. C’est pourquoi il existe de très nombreuses plateformes sur Internet qui proposent de donner une réponse et un aperçu rapide d’une éventuelle offre de regroupement de prêts.

Ainsi, pour faciliter votre recherche, il est possible de s’aider d’un simulateur de rachat de crédits en ligne. Très efficace et complètement gratuit, il permet d’obtenir un devis en seulement quelques clics. Pour cela, il suffit de renseigner les informations demandées telles que les revenus du foyer, le patrimoine, les charges, le nombre, le taux, les montants restant dus et la durée des crédits concernés par le rachat.

Grâce à la réception de toutes ces informations, la simulation en ligne permet d’avoir un aperçu complet sur le coût et la faisabilité du projet. Sur certains sites, il est possible d’obtenir un premier  accord de principe dans un délai de 24 heures. Utiliser un simulateur de rachat de crédits à la consommation est très efficace pour faire jouer la concurrence et se faire une première idée sur la future offre.

Le montage du dossier : une étape incontournable

Pour s’assurer de l’acceptation de votre dossier et la validation de votre demande, il est primordial de consolider le dossier le plus complet possible. Plus celui-ci sera de qualité, plus les chances d’obtenir une réponse favorable seront grandes. Voici la liste des pièces obligatoires à fournir lors de la demande de rachat de crédits à la consommation :

- une copie de votre pièce d'identité (en cours de validité)

- une copie du livret de famille

-  une copie du contrat de mariage

-  un justificatif de domicile (EDF et facture de téléphone)

- la taxe d'habitation

- une copie de la taxe foncière pour les propriétaires

- un relevé d'identité bancaire

- les trois derniers bulletins de salaire ainsi que celui de décembre de l'année dernière

-  une copie du dernier bulletin de pension

- une copie du dernier avis d'imposition

- une copie d'attestation des allocations familiales et/ou de l'APL

- les justificatifs concernant tout autre type de revenus

- une copie des trois derniers mois de tous les relevés bancaires

- une copie d'offre de prêt et tableau d'amortissement pour prêts personnels (derniers relevés ou attestation de capital restant dû si pas d'échéancier)

- une copie d'offre de prêt (conditions particulières et générales) et tableau d'amortissement pour le prêt immobilier

- une copie du titre de propriété complet

- une copie d'estimation agence immobilière ou notaire de votre bien

- une copie de l’assurance habitation (en cours de validité)

Ce dossier sera analysé minutieusement  par le comité d’experts de l’établissement choisi et il sera le reflet de la capacité d’endettement et des revenus de l’emprunteur.