REGROUPEMENT DE CRÉDITS

Réduisez vos mensualités jusqu'à -60%*

Comment choisir une mutuelle senior ?

19/07/2021

Retraité vous souhaitez changer de complémentaire santé ? Ou, la retraite approchant, vous ne bénéficierez plus du contrat santé collectif de votre employeur ?

Dans tous les cas, avec le temps de nombreuses garanties deviennent inutiles, comme les forfaits maternité par exemple, alors qu’elles font partie de l’offre souscrite et ont un coût.

A l’inverse, certaines garanties deviennent nécessaires, voire indispensables, comme le remboursement d’appareils auditifs par exemple, alors qu’elles ne font pas partie de votre contrat actuel ou ne sont que partiellement prises en charge.

En outre, certaines complémentaires santé sont soumises à une limite d’âge (70 ans). Il faut donc anticiper cette date buttoir afin de ne pas se retrouver, même pour un temps limité, sans couverture.

 

Devissima vous propose ici de faire le point sur les aspects à examiner lorsqu’on souhaite souscrire une nouvelle mutuelle après 60 ans : la règlementation, les garanties indispensables et les options intéressantes en fonction des profiles, et l’intérêt du recours à un comparateur de mutuelles.

 

 

Que dit la réglementation sur les mutuelles ?

 

Quand on passe de salarié à ex-salarié ou retraité

Si vous bénéficiez d’un contrat de santé collectif, vous pouvez le souscrire à titre individuel au moment de votre départ en retraite. Pour cela, vous devrez en faire la demande dans les 6 mois à partir de la date de votre départ.

Les garanties restent identiques. En revanche, comme votre employeur ne participe plus à son financement, votre cotisation va augmenter progressivement, jusqu’à 50 % sur 3 ans.

Toutefois, cette augmentation ne concernera pas les autres personnes bénéficiant de votre mutuelle comme votre conjoint ou vos enfants, par exemple.

 

Quand on est indépendant et qu’on prend sa retraite

Vous êtes travailleur non salarié ? Quand vous partez à la retraite, vous perdez votre avantage fiscal à savoir dans la déductibilité des cotisations du bénéfice professionnel imposable.

 

Quand on est retraité

Durant votre activité professionnelle, comme une fois à la retraite, vous pouvez à tout moment et facilement changer de contrat de santé individuel, et ce même en cas de maladie grave.

En effet, les contrats « responsables et solidaires », à savoir une majorité des contrats du marché, ne sont pas soumis à un questionnaire de santé préalable.

 

 

Quelles sont les garanties indispensables pour une mutuelle senior ?

Prendre une mutuelle doit, avant tout, vous permettre de ne pas avoir à financer les actes médicaux dont le coût peut s’avérer particulièrement élevé. Ainsi, à titre d’exemples, de nombreuses affections liées à l’âge vont nécessiter des consultations auprès de spécialistes. Or, chez ceux-ci, les dépassements d’honoraires sont plutôt fréquents.

Certaines garanties sont donc indispensables, quel que soit le contrat souscrit :

  • Hospitalisation,
  • Consultation de spécialistes,
  • Appareillage auditif,
  • Optique,
  • Prothèses dentaires.

 

A noter. Les offres « 100% santé » (optique et audition) correspondent à des produits d’entrée de gamme. Elles ont le mérite d’exister. Toutefois, en dehors de ces offres, qui ne sont pas la majorité, les dispositifs proposés ne seront que peu couverts par l’assurance maladie. Ces garanties restent donc indispensables dans une mutuelle senior.

 

 

Quelles sont les autres options à prendre en considération dans son choix d’une mutuelle ?

En fonction de son état de santé, comme des risques que l’on souhaite couvrir, certaines garanties peuvent s’avérer intéressantes pour les plus de 60 ans, et encore plus au-delà de 70 ans. Ainsi, des prestations qui pouvaient être assimilées à du confort deviennent, avec l’âge, des solutions préventives et vraiment utiles. C’est notamment le cas des cures thermales et du recours à l’ostéopathie.

Il est donc essentiel de comparer les offres qui les proposent.

  • Ostéopathie,
  • Ergothérapie,
  • Soins de pédicure,
  • Forfaits pour de petits appareillages (orthopédie, bas de contention…),
  • Assistances diverses, comme une aide à domicile,
  • Téléconsultations médicales gratuites, sans avance de frais, auprès de généralistes et spécialistes,
  • Cures thermales et autres soins pour les maladies chroniques, l’arthrose et les rhumatismes,
  • Traitement et médicaments pour certaines maladies chroniques,
  • Chirurgie réfractive des yeux,
  • Des prix négociés auprès de réseaux pour les lunettes, les audioprothèses et les prothèses dentaires,
  • Consultation chez un diététicien,
  • L’augmentation progressive des remboursements au fil du temps.

 

 

Comparer pour bien choisir sa mutuelle senior !

Après la retraite, votre rythme de vie change, mais aussi vos risques de santé – ça, vous le savez déjà. Il est donc essentiel de détenir un contrat de complémentaire santé tout à fait adapté à votre situation, avec la meilleure prise en charge possible de vos frais de santé.

 

A noter. Les complémentaires santé sont classées en trois niveaux de prise de charge (C1, C2 et C3), des moins aux plus couvrantes.

 

Les comparateurs de mutuelles vous permettent ainsi de faire des simulations pour trouver celle qui vous correspond le mieux. Si certains ont davantage besoin de prévenir les risques d’hospitalisation, d’autres privilégieront une bonne couverture pour l’optique, voire la prise en charge des médecines douces.

 

Si le coût mensuel moyen d’une mutuelle senior se situe vers 95 à 100 € pour une personne seule, avec une légère remise en cas de souscription d’une offre « couple », celui-ci varie néanmoins en fonction des sources et des niveaux de couvertures choisies.

Bon à savoir. Certaines mutuelles labellisées « responsables » proposent des contrats inférieurs à 50 €/mois.

 

Toutefois, lors de votre comparaison, ne concentrez pas votre attention uniquement sur le prix. Bien entendu, il faut pouvoir s’acquitter mensuellement du montant. Il ne faut toutefois pas oublier que les frais de santé d’un sénior ou un couple de séniors peuvent s’avérer très élevés. Vous allez donc chercher le meilleur compromis.

 

Tout comme le prix, la notoriété de l’assureur n’est pas le seul élément à prendre en compte. Privilégiez le contrat le mieux adapté à votre situation dans son ensemble en tenant compte des garanties indispensables, des options intéressantes pour vous, et ensuite du prix en fonction de vos ressources.

 

Vous pouvez ainsi anticiper en faisant le choix d’une couverture adéquate et profiter plus sereinement de votre retraite !